Please update your Flash Player to view content.
Evènements à Venir
< Septembre 2019 >
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30            
Home Articles 2014 Trail Verbier Saint Bernard: 12/07/2014

Trail Verbier Saint Bernard: 12/07/2014

Neige, orage et pluie au rendez-vous
 
Les plus belles courses à faire, mes amis, c’est dans les Alpes …. s’il fait du beau temps !
 
Malheureusement, ce n’était pas le cas pour la sixième édition du Trail Verbier Saint-Bernard (Canton du Valais, Suisse). Au programme, trois distances : l’X-Alpine avec 111 bornes, La Traversée avec 61 km et la Liddes-Verbier avec 29 km.
 
Déjà, les conditions météo ont obligé l’organisateur à reporter le départ et à raccourcir la distance pour l’X-Alpine et à supprimer le passage par Le Catogne, trop dangereux après la neige fraîche qui était tombée jusqu’à jeudi avant la course. Mais aussi après cette décision, seulement 48 % des coureurs au départ ont vus la ligne d’arrivée.
 
Moi-même, j’étais inscrit à La Traversée, course de haute montagne de 61 km. Le départ était donné à 10 heures du matin à La Fouly, un lieu connu par les coureurs de l’UTMB et de la CCC où on passe après la descente du Col de Ferret. Par contre, notre course montait vers le Col de Fenêtre pour descendre ensuite au Col du Grand Saint Bernard. Pile poil avec mon arrivée sur le col avec ses stands aux Saint-Bernard en peluche, un orage se produisait et il ne cessait presque pas de pleuvoir jusqu’à la ligne d’arrivée (pour moi à 3 heures 30 en pleine nuit !).
 
Après le point culminant à 2714 mètres, le Col des Chevaux, ou jamais un cheval ne passa… à cause de la raideur du début de la descente. Là, il ne faut surtout pas avoir le vertige et défense de doubler dans ce passage ultra raid ! 
 
Malheureusement, la course a maintenant quitté la haute montagne, et les sentiers rocheux avec des névés ont fait place à la boue, la boue et la boue. Sur des terrains très techniques et difficiles, les chemins étaient des glissoires jusqu’à la fin de la course, avec des chutes inévitables dans la gadouille, surtout dans les descentes. Et il y avait des descentes, 4184 mètres au total. C’avait été une bonne décision de faire cette course avec des bâtons, sans lesquels je ne serai jamais arrivé !
 
Malgré tous ces inconvénients, ce n’était pas de question d’abandonner et j’ai battu mon chemin jusqu’au bout ! Une dernière montée au kilomètre 48 avec une dénivelée de 1150 mètres a fait preuve dure de la morale. Et ensuite, la glissade bien sur dans la descente finale.
 
Finalement, j’étais heureux d’être arrivé après un temps incroyable de 17 heures 35 minutes (!) pour les 61 kilomètres. Mais, j’avais mieux fait que 26 % des coureurs qui avaient abandonnés et 20 % des inscrits qui n’avaient même pas eu le courage de se mettre à la ligne de départ !
 
En route pour une nouvelle aventure (sous le soleil) dans les Alpes l’année prochaine !

Temps : 17 h 35 m 42 s
Place : 351 sur 488 coureurs au départ
 

Commentaires  

 
#6 Marc Vergne 28-07-2014 09:14
Juergen,je ne rajoute rien au concert de louanges 100 fois merité mais tu avait choisi ton terrain " le pot de chambre de l'Europe" et la confrontation à la nature et égoistement cette méteo méchante nous dégage un anticyclone stable fin aout et puis pensons que grace à ces étés "pourris nous pouvons mettre un peu d'eau dans notre pastis et boire quelques bières ou verres de thé.Quant à Christian la tete demande à etre aussi entrainée que les jambes alors biensurs que tu pourrai en etre comme tout ceux et celles du club qui s'entrainent avec assiduité.
amicalement.
 
 
#5 Patrick Gaumondie 21-07-2014 20:26
Chapeau Jùrgen,
Rien ne t'arrêtes quand tu as choisi d'arriver au bout de tes rêves !!!
Rien qu'à te lire ,j'en ai le vertige et rien qu' à penser aux mauvaises conditions climatiques ...j'ai froid et je commence à me geler.
L'adage qui dit que c'est toujours un allemand qui gagne est encore VRAI avec toi.Bravo encore et continue à nous émerveiller et à vivre ces moments si magiques
 
 
#4 Christian Carreaud 21-07-2014 15:24
Bravo Juergen,
je suis impressionné, j'ai beaucoup d'admiration pour ton exploit. Pour ma part il va me falloir 20 ou 30 ans pour m'entrainer....Vaudrait mieux que je commence de suite!!!
Merci Champion et chapeau bas.
Ch.
 
 
#3 Vincent Desaivre 17-07-2014 15:37
Respect O grand Juergen !!!
Pourtant j'en fait des courses et toi en une seule tu m'as rattrapé, Bravo.
Merci CHAMPION
 
 
#2 Philippe Degeorges 17-07-2014 11:47
ces Allemands alors !!! non contents de nous sortir régulièrement de la coupe du monde , ils nous mettent des complexes en faisant des courses que même en lisant le résumé j'envisage l'abandon !!
BRAVO JURGEN RESPECT
 
 
#1 Claudie Croze 16-07-2014 21:40
Un récit époustouflant !!! C'est plus qu'un défi , une aventure ou l'être humain va chercher de l'énergie au plus profond de lui même . Mille bravos jurgen, respect !
 

pornhub